Retour

Dépasser ses limites pour libérer son potentiel

 

On s'est peut-être plus ou moins déjà dit ce type de phrase. Ce sont des croyances limitantes qui nous empêchent d'avancer.

 

« La vie est dure. »

 

« On ne peut pas tout avoir dans la vie. »

 

« Pour être aimé, je dois faire plaisir et donner aux autres. »

 

« Il faut travailler dur pour y arriver. »

 

« Je suis trop vieux ou trop vieille pour apprendre. »

 

« Se tromper, c’est un échec. »

 

« Je n'ai pas de chance dans la vie. »

 

« Je n’y arriverai jamais... »

 

En effet, ce sont des affirmations personnelles que nous pensons vraies.

C'est un filtre entre nous et le monde comme si on avait des lunettes.

Ce sont des interprétations à propos de ce que nous avons perçu de nous-mêmes, des autres, du monde.

Lorsque l'on adopte une croyance limitante, on a tendance à la généraliser, elle limite nos choix et nous empêche d'atteindre nos objectifs.

 

Tant que nous ne sommes pas conscients de ces croyances, elles influencent nos choix, nos ressentis internes, nos comportements... et notre vie !

 

Les croyances limitantes sont comme des élastiques. Dès que je veux avancer, elles me tirent et m'empêchent d'avancer.

 

Nous n'avons pas l'idée de les remettre en question car nous ne les remarquons pas : elles nous semblent toutes naturelles.

 

Beaucoup de nos croyances doivent passer par une période de doute avant de changer définitivement.

 

Bonne nouvelle : si on se pose certaines questions, on peut facilement retrouver ces croyances et les réévaluer.

 

Cette interprétation mise en place à un moment de ma vie est-elle valable ?

 

Identifier la croyance : en quoi est-elle limitante ?

 

 

- Qu'est-ce qu’il se passe ?

- Qu'est-ce que cela signifie ?

- Qu'est-ce que je ressens ?

- Qu'est-ce que je crains ?

- Qu'est-ce qui m'empêche d'agir ?

 

Prendre du recul en se mettant dans les baskets d'un observateur :

 

- Qu'est-ce que tu dirais à cette personne ?

- Que veux-tu mettre en place comme croyance ?

 

Dans mon enfance, on me disait souvent il ne faut pas dire ça, c'est pas bien.

Alors, je me suis renfermée sur moi-même car je me suis dis les mots que j'utilise ne sont pas biens, ce que je dis n'est pas intéressant. Je me sentais frustrée, triste. Je craignais la critique, le jugement et le regard des autres. Ce qui m'empêchait d'agir, c'était la peur d'oser m'exprimer.

Alors, je restais dans l'écoute et l'observation.

 

Après avoir réévalué cette croyance de façon positive : "ce que je dis est intéressant", maintenant, j'ose m'exprimer, partager, transmettre mes idées, donner mon point de vue dans la bienveillance, le respect et le non-jugement.

 

Alors, oui c'est possible de transformer ses croyances limitantes en croyances aidantes.

 

Contactez-nous

Pour toute demande de renseignement ou pour recevoir un devis, merci de remplir le formulaire ci-contre. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Prénom * *
 
Nom * *
 
Portable * *
 
E-mail * *
 
Message * *
 
* champ(s) obligatoire(s).

Pour toutes informations concernant le traitement de vos données personnelles, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.

Douce & Sens

Le Fabalab

Avenue des Hauts Grigneux

76240 Bihorel

 

Tél. : 06 81 21 76 24

E-mail : douceetsens@gmail.com